15 mars 2006

LAURA, Otto Preminger, 1944

lauraVu le 17 mars 2005 au cinéma Action Ecoles, à Paris

    Un chef d'ouvre, un! C'est ce qui me fait vénérer les cinémas Action. Je la connais cette musique, me dis-je au générique, et bien désormais je sais d'où elle provient. Mais il n'y a pas que la musique. La photo est sublime, du beau noir et blanc pour un film noir à la narration unique et passionnante, servi par des acteurs parfaits. Et que dire de Gene Tierney, si belle, si diablement belle à se faire moine. D'ailleurs le policier, sans ne jamais l'avoir vue, tombe amoureux de son portrait, le portrait d'une morte, tuée par un entourage qui ne la mérite pas, elle est telle un papillon dans un dépôt d'ordures vaniteuses et ignorantes de leur laideur. Mais on est ici dans un film policier avant tout, et l'intrigue est bien plus riche que ce  résumé castrateur. Un film dévorant et merveilleux.


J'ADORE!

Posté par cinemwouah à 22:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur LAURA, Otto Preminger, 1944

    oui grand classique... Mais voyez aussi Whirlpool, l'horrible descente vers l'enfer de la folie de la si belle et si envoûtante Gene Tierney...

    Posté par cinéàmoi, 28 mai 2009 à 01:28 | | Répondre
  • bah oui chef d'oeuvre
    et puis Gene Tierney, merde.
    penser à voir Péché Mortel (que j'ai vu au ciné Actions, histoire de voir la miss en technicolor et surtout en véritable saleté. par contre toujours pas vu La Dame de Shangaï, passé récemment au Champo je crois)
    sinon, je vais aller regarder ce blog

    Posté par koko, 31 juillet 2007 à 16:05 | | Répondre
Nouveau commentaire