15 mars 2006

CALVAIRE, Fabrice du Welz, 2005

calvaireVu le 17 mars 2005 au cinéma UGC Ciné Cité Les Halles, à Paris

    Marc Stevens, quel nom! Calvaire, quel film!!! Ca assomme, ça "malaisise", et tout ça pour mon plus grand plaisir. Le sus nommé est un chanteur itinérant qui se produit de maisons de retraites en supermarchés, et qui tombe en panne sous la pluie en pleines Ardennes belges. Un benêt local lui indique l'auberge de Bartel (Berroyer, excellentissime), qui n'a pas vu un client depuis longtemps. Ce dernier ne semble pas pressé de voir partir son hôte, d'autant plus quil lui rappelle son ex femme.Ce film est un choc réel, tourné de manière fort réaliste, il renforce le décalage de la faune qui entoure l'auberge. Les paysans alentours semblent tous plus dégénérés les uns que les autres, Bartel ne semble pas mieux paré, et Marc (Laurent Lucas) est coincé au milieu. Tout est malmené par ces cinglés dans ces bois, même les veaux servent de chiens de compagnie, de même que les sangliers, et de femmes par défaut... Le gentil Stevens au milieu est donc sous la pression de Bartel (de plus en plus louche), et des paysans du cru (il n'y a qu'à les voir danser pour rien dans le bar pour en avoir peur). Il n'a rien demandé, sonclvaire débute. Habillé en femme, rasé, crucifié, pris par un piège à renard, Stevens perd peu à peu toutes ses forces de résistance, et lors de la (splendide) fusillade finale, il a comme libération de Bartel une sodomie de la part des paysans. Il est mal barré Stevens. Il est bien barré ce Du Welz!

J'AIME

Posté par cinemwouah à 22:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur CALVAIRE, Fabrice du Welz, 2005

    Bartel I Love U

    Un chef d'oeuvre, je le connais par coeur, à voir absolument, très traumatisant !


    Génial

    Posté par Nique Ta Mère, 13 mai 2009 à 19:00 | | Répondre
  • ouais fff

    c dla marde ton skyblog!

    Posté par jonathan, 27 août 2007 à 01:04 | | Répondre
Nouveau commentaire