06 mars 2006

GIRLFIGHT, Karyn Kusama, 2000

girlfightVu le 10 février 2005 au cinéma André Malraux, Le Bourget

   Gloire à cette prof du collège du Bourget qui a demandé à ce que l'on projette ce film pour quelques classes, c'est un bijou. Diana va au lycée dans un quartier peu favorisé de NY, sans être la zone profonde non plus. Elle vit avec son père et son frère, sa mère s'est suicidée, et elle s'emmerde. Mais elle découvre la boxe, et enfin quelquechose la botte. Elle s'investit, elle revit.C'est un film euphorisant dans sa description de l'adolescence. L'enfance est étouffante et enfin elle va trouver un moyen de s'exprimer pleinement, libérer le trop plein de tout accumulé au fil des années. Mais ce moyen n'est pas la boxe, qui n'est qu'un moyen du moyen qui lui permettra de s'affirmer face à son père, ce qui lui manquait pour pleinement se libérer. Dans sa narration le film adopte une mesure louable couplée à quelques impératifs du teen movie qui pour le coup justifient pleinement le côté jouissif du dépassement de soi. Ce film est une oeuvre audacieuse que je recommande et que je me dois de faire découvrir.

J'ADORE !

Posté par cinemwouah à 23:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur GIRLFIGHT, Karyn Kusama, 2000

Nouveau commentaire